Gee-Gees - Nouvelles

Les Gee-Gees tenteront de terminer l'année 2014 sur une bonne note


mercredi 26 novembre 2014

L’équipe féminine de hockey des Gee-Gees de l’Université d’Ottawa cherchera à profiter de ses derniers succès, alors qu’elle se prépare à affronter les Stingers de Concordia et les Carabins de Montréal, ce week-end. Les Gee-Gees tenteront de terminer l’année 2014 avec une série de deux victoires.

Après avoir remporté deux matchs sur la route contre les Stingers de Concordia et les Carabins de Montréal, les Gee-Gees ont été incapables de garder le rythme à domicile contre McGill, le 22 novembre. Les Gee-Gees ont eu de la difficulté à appliquer une pression constante en offensive et se sont inclinées 5 à 1 contre les Martlets, la meilleure équipe au pays.

Malgré les misères de son équipe en avantage numérique, l’entraineur-chef Yanick Evola a retiré du positif de ce match. Il était surtout impressionné par la constance de sa formation. « Nous avons joué avec constance dernièrement », a mentionné Evola. « Nous devons simplement continuer à travailler sur nos systèmes de jeu. »

La constance sera un facteur clé ce week-end lors des deux matchs. Vendredi, les Gee-Gees accueilleront les Stingers de Concordia au Complexe sportif Minto. Les Gee-Gees ont connu du succès contre les Stingers jusqu’à présent cette saison, ayant récolté deux victoires.

Dimanche, les Carabins de Montréal rendront visite à Ottawa. Les Gee-Gees ont surpris le pays en faisant perdre le premier rang du classement du SIC aux Carabins grâce à une victoire de 4-3 à Montréal.

Les parties du week-end auront une grande importance sur le classement du RSEQ. Le match de vendredi en sera un de « quatre points » puisqu’Ottawa se trouve à seulement deux points de Concordia, qui est en troisième place du RSEQ. Des victoires contre Concordia et Montréal aideraient énormément les Gee-Gees à obtenir une position favorable pour les séries avant même la pause des examens.

Pour Evola, c’est sans aucun doute possible.

« Les joueuses sont dévouées au succès de notre équipe et elles communiquent de plus en plus sur la glace. Nous affronterons deux très bonnes équipes ce week-end et nous devons nous concentrer sur ce que nous pouvons contrôler. »

Le match contre Concordia commencera à 19 h, vendredi. Les Gee-Gees profiteront d’une journée de congé samedi avant de revenir au Complexe sportif Minto pour affronter Montréal, à compter de 14 h. Toutes les parties des Gee-Gees sont diffusées sur OUA.tv

L'équipe de volleyball reçoit Ryerson et Toronto ce week-end


mercredi 26 novembre 2014

L’équipe féminine de volleyball des Gee-Gees (7-2) accueillera deux des meilleures équipes de sa division, ce week-end, au pavillon Montpetit. Elles feront face aux Rams de Ryerson (8-1) et aux Varsity Blues de Toronto (8-0).

« C’est comme ça que nous aimons ça », a mentionné l’entraineur-chef des Gee-Gees Lionel Woods. « Nous joueons à ce niveau pour nous battre et les deux équipes qui seront ici ce week-end feront exactement ça. »

Les Gee-Gees ont connu certaines difficultés au début de la saison régulière, subissant deux défaites de suite, mais elles se sont rapidement reprises et ont montré de quoi elles étaient capables en remportant sept victoires consécutives.

« Nous avons travaillé très fort depuis que nous avons perdu nos deux premiers matchs pour retrouver une fiche qui permettrait à ces parties d’avoir une signification et d’être excitantes », a noté Woods. « Je suis très fier de la concentration de nos joueuses une semaine à la fois jusqu’à ce point-ci. »

Toronto se trouve au quatrième rang du top 10 de volleyball féminin de SIC, tandis que Ryerson est à égalité en neuvième place. L’excellente attaque de Toronto lui permet d’être classée première du  SIC avec une moyenne de 13,42 attaques marquantes par manche, tandis que Ryerson suit de près en deuxième place avec une moyenne de 12,52 attaques marquantes par manche.

« Ryerson et Toronto nous présentent des défis différents et il ne faudra jamais baisser le niveau d’énergie ce week-end si nous voulons obtenir des résultats positifs », a souligné Woods. « Nous nous attendons à de longs échanges et à ce que les deux équipes fassent des points, plutôt qu’attendre qu’une équipe fasse une erreur. Ça donne des matchs très excitants. »

Le match de samedi contre les Rams de Ryerson aura lieu à 14 h, tout comme la partie de dimanche contre les Varsity Blues de Toronto. Tous les matchs à domicile des Gee-Gees sont diffusés sur OUA.tv.

Les Gee-Gees souhaitent terminer la première moitié de la saison en beauté


mercredi 26 novembre 2014

Il ne faudra rien manquer au pavillon Montpetit ce week-end puisque l’équipe féminine de basketball des Gee-Gees sera de retour après avoir remporté trois de ses quatre matchs sur la route. La formation tentera de terminer l’année 2014 avec deux victoires, alors qu’elle accueillera les Rams de Ryerson et les Varsity Blues de l’Université de Toronto.

Le meilleur match de la fin de semaine aura certainement lieu vendredi, alors que les Gee-Gees affronteront les Rams de Ryerson, huitièmes du SIC. Les Rams (5-1) se trouvent en tête de l’est des SUO et ont subi leur seule défaite contre la meilleure équipe du SIC, les championnes nationales en titre, les Lancers de Windsor, par seulement quatre points.

Les Rams possèdent une attaque dangereuse et elles sont également très fortes en défensive. Elles n’accordent en moyenne que 51 points par match, le plus bas total de la conférence, et elles se trouvent derrière les Gee-Gees au chapitre des points. Ryerson a défendu la zone de trois points mieux que toutes les autres équipes des SUO, permettant à leurs adversaires de réussir seulement 20 % de leurs paniers.

L’entraineur-chef Andy Sparks sait qu’il s’agira probablement du plus grand défi de son équipe jusqu’à présent cette saison.

« Nous nous attendons à deux bons matchs ce week-end », a-t-il mentionné. « J’espère que les paniers seront au rendez-vous, sinon nous devrons nous reprendre du côté défensif. Les deux équipes sont très bonnes en attaque, alors je m’attends à ce que les deux matchs soient de style offensif. »

Avec une fiche de 4-2, les Gee-Gees sont en tête de la division nord des SUO, un match devant leurs rivales locales, Carleton. Après avoir remporté quatre victoires consécutives, Ottawa s’est inclinée par dix points contre Laurier samedi. Les difficultés en attaque ont causé la perte d’Ottawa contre Laurier. Les Gee-Gees n’ont réussi que 34 % de leurs paniers et 26 % de leurs paniers de trois points, tandis que leur moyenne était de 45 % lors de leurs quatre victoires.

Le match de samedi mettra Ottawa aux prises avec une autre équipe de 4-2, les Varsity Blues de l’Université de Toronto, qui tentent de rejoindre Ryerson, deux points devant elles, au classement.

Malgré leur bonne fiche, elles ne sont pas à la hauteur de l’attaque des Gee-Gees. Toronto est 12e des SUO au chapitre des paniers de deux points et 16e pour les paniers de trois points. Les Varsity Blues ont subi leurs deux défaites contre les meilleures équipes des SUO, Windsor et Laurier, mais elles ont remporté leurs quatre victoires contre des équipes qui ont une fiche combinée de 5-16.

Les Gee-Gees tenteront aussi de mettre fin à la série de deux victoires de Toronto. Après ce match, l’Université d’Ottawa profitera d’un congé jusqu’au 9 janvier, date où Carleton sera en visite au pavillon Montpeitt.

N’attendez pas pour acheter vos billets pour ce week-end. Achetez-les en ligne. Si vous ne pouvez être présent au pavillon Montpetit, regardez les matchs sur OUA.tv dès 18 h vendredi et samedi.

Lattanzio nommé meilleur joueur de ligne du SIC


jeudi 27 novembre 2014

Ettore Lattanzio de l’Université d’Ottawa reçoit le prix J.P. Metras 2014 remis au meilleur joueur de ligne du football interuniversitaire canadien. Il mérite ce prix après avoir été nommé meilleur joueur de ligne des SUO pour la deuxième fois. Le plaqueur défensif de quatrième année a terminé la saison en tête des SUO avec huit sacs du quart et à égalité au premier rang au pays avec 14 plaqués pour des pertes.

« Nos adversaires savent qu’ils doivent toujours avoir l’œil sur Ettore », a mentionné l’entraineur-chef des Gee-Gees, Jamie Barresi. « Il a connu une campagne incroyable malgré le fait qu’il fait souvent face à deux joueurs. Sa vitesse, sa force et sa détermination font de lui un joueur d’exception. »

Surnommé « ET », le joueur de six pieds, 260 livres, originaire d’Ottawa a fréquenté l’école secondaire Mother Theresa, où il était également un lutteur compétitif. L’étudiant en études classiques a joué au sein du club des Myers Riders avant de se joindre aux Gee-Gees et c’est là qu’il a appris sa célèbre position accroupie pour attendre le joueur de ligne adverse avant de se préparer à repousser tous ceux qui se trouvent devant lui.

L’année dernière, Lattanzio est passé de la position d’ailier défensif au poste de plaqueur défensif et il a continué de dominer les SUO avec 10 sacs, à égalité en tête du SIC également. Il a amassé huit sacs du quart en 2012 et cinq en 2011 pour un total de 31 en carrière.

Il a été nommé sur la deuxième équipe étoile des SUO en 2012, puis sur la première équipe étoile canadienne de SIC en 2013.

Lattanzio est le troisième membre des Gee-Gees à mettre la main sur le trophée J.P. Metras, après Chris Gioskos en 1989 et Boyd Young en 1984.

Les rivaux mettent leur saison parfaite en jeu


mercredi 26 novembre 2014

Si on peut se fier au passé, le match le plus important de la première moitié de saison est arrivé pour l’équipe masculine de basketball de l’Université d’Ottawa, classée deuxième, qui se prépare à affronter les Rams de Ryerson, toujours invaincus, au pavillon Montpetit. Le match contre Ryerson aura lieu vendredi soir, tandis que l’Université de Toronto (2-4) visitera les Gee-Gees samedi.

Classés troisièmes au pays, les Rams n’ont fait qu’une bouchée de leurs adversaires jusqu’à présent cette saison, comme le prouve leur fiche de 6-0 et leur cinquième place au pays avec une moyenne de 90,0 points par partie. Les Rams sont l’une des meilleures équipes au pays et leur transition entre la défensive et l’offensive est l’une des plus efficaces au Canada.

Ryerson a limité ses adversaires à seulement 31,4 pour cent d’efficacité, un sommet du SIC, et les Rams ont réussi 46,7 pour cent de leurs paniers, ce qui les place au neuvième rang. Jahmal Jones a joué un grand rôle dans les succès des Rams. Le joueur de cinquième année est le meilleur marqueur de son équipe avec 18,0 points et cinq passes par matchs.

« Je m’attends à un autre affrontement classique. Les matchs entre Ryerson et Ottawa au cours des trois dernières années ont été incroyables. Il ne faut pas manquer celui-là. Ils ont l’un des alignements les plus complets au pays, alors ils sont capables de jouer à un haut niveau d’intensité tout au long des quarante minutes grâce à leurs substituts », a mentionné l’entraineur-chef d’Ottawa James Derouin, mardi après-midi.

Ce qui rend cet affrontement encore plus excitant est le fait que les Gee-Gees ont également une saison parfaite et sont la plus grande puissance offensive au pays avec une moyenne de 103,2 points. Avec le pourcentage de paniers réussis de 53,3 d’Ottawa, le meilleur de la ligue, et l’excellence de la défensive des Rams, les partisans des Gee-Gees peuvent s’attendre à toute une performance vendredi soir.

Les partants d’Ottawa et ses joueurs d’impact devront continuer de performer comme ils l’ont fait jusqu’à présent cette saison. Tous les joueurs partants, ainsi que le sixième homme, Matt Plunkett, marquent en moyenne plus de dix points par match cette saison. L’athlète masculin de la semaine à l’Université d’Ottawa, Gabriel Gonthier-Dubue, a l’habitude de connaître de bons matchs contre les Rams et il tentera d’enflammer l’attaque ce week-end.

« Je crois que notre équipe est prête parce qu’ils ont été nos rivaux lors des cinq dernières années. Nous voulons prouver que nous pouvons neutraliser leur attaque en les battant par plus de points que par le passé. Ce sera l’un des meilleurs matchs de la saison, un que nous avions encerclé sur nos calendriers depuis la présaison », a indiqué Gonthier-Dubue, qui a inscrit un total de 31 points et récolté 31 rebonds le week-end dernier.

Samedi soir, les Gee-Gees recevront la visite d’une autre équipe de Toronto, les Varsity Blues. L’Université de Toronto était à Ottawa pour le tournoi annuel Jack Donohue, et les Gee-Gees lui avaient infligé une défaite de 101-60.

« L’entraineur de Toronto, John Campbell, est très bon, je vois qu’ils se sont améliorés depuis notre tournoi. Ils connaitront nos stratégies, alors ce sera certainement un plus grand défi puisque nous les avons déjà affrontés », a commenté Derouin. « Jusqu’à présent, nous avons la fiche que nous voulions, mais j’ai l’impression que nous avons encore beaucoup de travail à faire sous certains aspects. »

Les deux parties auront lieu à 20 h, après les parties des femmes, et seront diffusées en ligne sur OUA.tv. Nous encourageons les partisans à acheter leur billet en ligne avant le match.

APERÇU DE LA RIVALITÉ OTTAWA/RYERSON

Date

Endroit

Gagnant

Pointage

 

16-Jan-10

Ryerson

Ottawa

92-63

 

29-Jan-10

Ottawa

Ottawa

82-73

 

08-Jan-11

Ottawa

Ottawa

88-76

 

11-Fév-11

Ryerson

Ryerson

85-76

 

14-Jan-12

Ryerson

Ottawa

83-77

 

17-Fév-12

Ottawa

Ryerson

79-62

 

25-Fév-12

Ryerson

Ryerson

74-71

Quart de finale des SUO

11-Jan-13

Ryerson

Ryerson

76-71

 

09-Fév-13

Ottawa

Ottawa

70-63

 

23-Fév-13

Ottawa

Ottawa

74-70

Quart de finale des SUO

18-Jan-14

Ottawa

Ottawa

90-86

 

31-Jan-14

Ryerson

Ottawa

70-63

 

22-Fév-14

Ottawa

Ottawa

79-78

Quart de finale des SUO

  • Les sept derniers matchs se sont terminés avec un écart de moins de dix points.
  • Roy Rana est devenu entraineur-chef des Rams de Ryerson au début de la saison 2009-2010, tandis que James Derouin a été embauché en 2010-2011.
Les Gee-Gees tenteront de terminer l'année 2014 sur une bonne note


mercredi 26 novembre 2014

L’équipe féminine de hockey des Gee-Gees de l’Université d’Ottawa cherchera à profiter de ses derniers succès, alors qu’elle se prépare à affronter les Stingers de Concordia et les Carabins de Montréal, ce week-end. Les Gee-Gees tenteront de terminer l’année 2014 avec une série de deux victoires.

Après avoir remporté deux matchs sur la route contre les Stingers de Concordia et les Carabins de Montréal, les Gee-Gees ont été incapables de garder le rythme à domicile contre McGill, le 22 novembre. Les Gee-Gees ont eu de la difficulté à appliquer une pression constante en offensive et se sont inclinées 5 à 1 contre les Martlets, la meilleure équipe au pays.

Malgré les misères de son équipe en avantage numérique, l’entraineur-chef Yanick Evola a retiré du positif de ce match. Il était surtout impressionné par la constance de sa formation. « Nous avons joué avec constance dernièrement », a mentionné Evola. « Nous devons simplement continuer à travailler sur nos systèmes de jeu. »

La constance sera un facteur clé ce week-end lors des deux matchs. Vendredi, les Gee-Gees accueilleront les Stingers de Concordia au Complexe sportif Minto. Les Gee-Gees ont connu du succès contre les Stingers jusqu’à présent cette saison, ayant récolté deux victoires.

Dimanche, les Carabins de Montréal rendront visite à Ottawa. Les Gee-Gees ont surpris le pays en faisant perdre le premier rang du classement du SIC aux Carabins grâce à une victoire de 4-3 à Montréal.

Les parties du week-end auront une grande importance sur le classement du RSEQ. Le match de vendredi en sera un de « quatre points » puisqu’Ottawa se trouve à seulement deux points de Concordia, qui est en troisième place du RSEQ. Des victoires contre Concordia et Montréal aideraient énormément les Gee-Gees à obtenir une position favorable pour les séries avant même la pause des examens.

Pour Evola, c’est sans aucun doute possible.

« Les joueuses sont dévouées au succès de notre équipe et elles communiquent de plus en plus sur la glace. Nous affronterons deux très bonnes équipes ce week-end et nous devons nous concentrer sur ce que nous pouvons contrôler. »

Le match contre Concordia commencera à 19 h, vendredi. Les Gee-Gees profiteront d’une journée de congé samedi avant de revenir au Complexe sportif Minto pour affronter Montréal, à compter de 14 h. Toutes les parties des Gee-Gees sont diffusées sur OUA.tv