Gee-Gees - Nouvelles

Les Gee-Gees cherchent à se reprendre à domicile


jeudi 20 novembre 2014

L’équipe féminine de volleyball des Gee-Gees (5-2) affrontera les Lakers de Nipissing (3-4) et le Lions de York (4-3) cette fin de semaine à domicile, dans l’espoir de se venger des deux défaites subies plus tôt cette saison.

Les Gee-Gees espèrent tourner la page chez elles, et ce n’est pas la confiance qui manque. Avec cinq victoires consécutives, les Gee-Gees grimpent au classement avec un pourcentage d’attaques de 0,188 et d’excellents services avec une moyenne de 2,92 as par manche, soit le deuxième meilleur résultat du SIC.

« C’est un affrontement excitant pour nous cette fin de semaine, nous verrons si on pourra se racheter », a dit l’entraineur-chef des Gee-Gees Lionel Woods. « Notre plus grand objectif maintenant est de compétitionner. Je crois que nous performons mieux, plusieurs aspects de notre jeu vont bien et cette fin de semaine nous pourrons nous mettre à l’épreuve. »

Les Lions ont une moyenne de 12,35 attaques marquantes par manche, ce qui les classe troisièmes au classement du SIC. Ottawa les suit de près avec une moyenne de 11,24, alors que les Lakers de Nipissing ont une moyenne de 7,54, qui se trouve à être la deuxième pire au pays. York et Nipissing ont chacun perdu leurs deux derniers matchs et chercheront à se reprendre contre Ottawa cette fin de semaine.

« Les deux équipes arriveront en toute confiance, j’en suis certain », affirme Woods, « Elles nous ont battues la dernière fois, mais maintenant c’est à notre tour de performer et de reprendre ces deux points. »

Le match de samedi, contre Nipissing, et celui contre York, le dimanche, débuteront à 14 h au pavillon Montpetit et seront diffusés sur OUA.TV

Les Gee-Gees veulent continuer dans un élan victorieux cette fin de semaine contre les Martlets


jeudi 20 novembre 2014

Nouvelle semaine, même plan de match. Voilà le message de l’équipe féminine de hockey de l’Université d’Ottawa, alors qu’elle s’apprête à affronter les Martlets de McGill cette fin de semaine au Complexe sportif Minto. Les Gee-Gees viennent de terminer une fin de semaine parfaite, alors qu’elles ont vaincu l’Université Concordia en plus de l’Université de Montréal qui, pour sa part, était classée première.

« Nous nous préparons comme d’habitude », a mentionné l’entraineur-chef Yanick Evola en parlant de la fin de semaine qui arrive. « Nous savons qu’il faut être constantes afin de réussir, alors c’est ce qu’on vise tous les jours. »

Ottawa a retrouvé le chemin de la victoire la fin de semaine dernière, après avoir subi quatre défaites consécutives, grâce à deux performances constantes de 60 minutes. L’accent était mis sur l’importance d’un effort concerté de la part de chacune. Cet effort a donné lieu à des jeux de transition forts, permettant à Ottawa d’avoir plusieurs bonnes occasions de marquer contre les Stingers  et les Carabins.

Carole Ann-Upshall a été la vedette de la fin de semaine en comptant deux buts victorieux.

Evola souligne toutefois l’importance de regarder vers l’avant au lieu de se contenter du succès récent. « On doit oublier le passé et se concentrer sur le défi qui nous attend ce samedi », dit-il. « Nous avons hâte de faire à nouveau bonne figure. »

Les Gee-Gees auront besoin d’être à la hauteur contre les Martlets. McGill a une fiche de 2-0 contre les Gee-Gees cette saison, incluant une victoire de 7-1 le 1er novembre, et a surpassé  les Carabins en première place grâce à leur fiche de 5-1-0.

Le match débute samedi soir à 19 h et sera diffusé sur OUA.tv.

Les Gee-Gees sont en route pour une fin de semaine occupée


jeudi 20 novembre 2014

Cherchant à maintenir sa fiche parfaite, l’équipe masculine de basketball de l’Université d’Ottawa, classée au 2e rang, se rendra au sud de l’Ontario pour des matchs contre Waterloo (1-3) et Wilfrid Laurier (3-1). Les deux équipes jouent avec un style différent, mais comme les Gee-Gees, les deux adorent les tirs de trois points, chose qu’Ottawa pratiquera cette semaine.

Les Gee-Gees ont eu deux victoires importantes contre les Voyageurs de l’Université Laurentienne et les Lakers de Nipissing la semaine dernière. Une fois de plus, Johnny Berhanemeskel a été dominant pour les Gee-Gees, récoltant 20 points ou plus dans les deux matchs, malgré un temps limité sur le terrain. Le joueur de cinquième année a une moyenne de 22,8 points par match et six passes décisives en saison.

C’est plutôt les performances impressionnantes de joueurs surprenants, tel que l’émergence de Matt Plunkett et la fiabilité de Matt Nelson, qui s’est avéré être des aspects importants chez les Gee-Gees cette saison. Plunkett se démarque avec sa moyenne de 12,0 points par match (3e plus haute de l’équipe) et ses six rebonds, et tout ceci en ne jouant que 19,0 minutes par match en moyenne.

Le jeu du joueur de troisième année lui a valu le titre d’athlète masculin de la semaine en plus de l’attention des équipes adverses. Nelson a aussi contribué avec une moyenne de 7,5 paniers en 11,0 minutes de jeu, en plus de sa moyenne de paniers de deux points de 92,8 (15 en 16), ce qui est la meilleure du SIC.

« Matt [Plunkett] a été fantastique pour nous jusqu’à présent cette saison. ǒa rendu notre équipe encore plus dynamique, spécialement pendant qu’Alex Ratté est absent en raison d’une blessure. Matt Nelson s’est aussi démarqué cette saison en ayant un impact pour nous. Les deux sont en grande partie responsables de notre succès cette année, mais aussi ils nous font avancer », a dit l’entraineur-chef James Derouin.

Ottawa commencera la fin de semaine à Waterloo ce vendredi, et l’on s’attend à un match à bas pointage compte tenu du style de jeu défensif des Warriors. Waterloo a présentement une fiche de 1-3 et vient de remporter sa première victoire de la saison contre les Gaels de l’Université Queen’s. Waterloo aura à retenir les Gee-Gees, équipe qui marque 10 points de plus par match que n’importe quelle autre équipe du SIC avec sa moyenne de 104,2 points par match.

« Nous nous sentons très bien maintenant, mais nous pouvons faire mieux. Même si cela sonne étrange, nous ne croyons pas être aussi bons en offensive que nous pouvons l’être. On manque des jeux faciles, mais cela se corrige facilement. Par contre, on est optimiste à l’égard de notre défensive et on sait qu’on s’améliore », indique le Gee-Gee de quatrième année Vikas Gill qui occupe maintenant la position de pivot, alors qu’il était attaquant pour la majorité de sa carrière dans le SIC.

« Personnellement, j’aime jouer au poste de pivot parce que j’occupais ce poste au secondaire. Faire des tirs de trois points est amusant et tout, mais le changement est bienvenu et ça rend le jeu plus aisé. La transition s’est faite en douceur et ça marche dans le programme de cette année », ajoute Gill.

Samedi soir les Gee-Gees affronteront les Golden Hawks de Laurier qui ont gagné trois matchs consécutifs, après avoir perdu leur match d’ouverture de la saison contre les Rams de Ryerson. Troisième pour les paniers de deux points avec 73,0, Laurier a maintenu sa réputation d’équipe forte en offensive cette saison. Laurier est par contre en cinquième place du SIC avec 11,8 revirements par partie, un élément que les Gee-Gees tenteront d’exploiter.

« Je m’attends à deux matchs différents cette fin de semaine. Waterloo essayera de ralentir le jeu avec sa défensive, alors que Laurier a beaucoup de talent en offensive et sera difficile à arrêter. Les deux équipes aiment les tirs de trois points. Donc nous devrons nous concentrer sur cela cette semaine », ajoute Derouin.

Les deux matchs commenceront à 20 h et seront disponibles en ligne à OUA.tv.  

C'est le retour à la piscine pour les Gee-Gees cette fin de semaine


jeudi 20 novembre 2014

C’est vendredi le 21 novembre que les équipes de natation des Gee-Gees, masculine et féminine, classées au 6e  et 9e rang respectivement, se rendront à l’Université de Waterloo pour une rencontre à trois, avant de tenter de se qualifier pour les championnats des SUO lors du championnat de division Stratten à l’Université Western, samedi.

La rencontre à trois mettra en scène les athlètes des programmes de natation d’Ottawa, de Wilfrid Laurier et de Waterloo. L’entraineur-chef Dave Heinbuch, qui a passé plusieurs années à entrainer le programme de natation de Waterloo, voit ce tournoi comme une opportunité pour les Gee-Gees de se pratiquer et se perfectionner. « Waterloo et Laurier ne font pas partie du top dix, mais ces équipes ont chacune des nageurs qui ont marqué des points aux championnats du SIC l’année dernière »,  commente-t-il. « Cette compétition sera un bon défi et une bonne préparation pour les championnats Stratten pour les Gee-Gees. »

L’année passée aux championnats Stratten, la recrue Neeley Arnott a été la troisième à toucher le mur lors de la course 100 mètres dos (1.04 .17) se qualifiant ainsi pour la compétition nationale. Cette année, cette étudiante de deuxième année en sciences infirmières plongera dans l’eau pour participer à l’épreuve du dos. Les coéquipières Eryn Weldon, Nicole Lachance et Taylor Moore se battront pour la victoire dans les épreuves de quatre nages individuelle, de style libre, de 100 mètres dos respectivement.

Le nageur de 4e année Connor Michie a terminé premier au 200-mètres brasse (2.22 .24) et se présente à la même épreuve cette année. Montana Champagne participera à l’épreuve du quatre nages individuel, alors que Robert Bonomo participera à la compétition de dos. En 2013, Michie a pris la 2e place à deux occasions aux championnats Stratten, soit au 400-mètres quatre nages individuel et au 100-mètres brasse.

Les Gee-Gees se rendront à la piscine Pac de Waterloo pour la compétition à trois à 16 h ce vendredi 21 novembre. Western se prépare à recevoir les championnats Stratten, le samedi 22 novembre à 16 h 30. Les épreuves se poursuivront jusqu’à dimanche, à compter de 10 h 30.

Les équipes de natation finiront la compétition avant le congé des fêtes avec le tournoi à McGill la fin de semaine prochaine et le Grand Prix de Gatineau du 12 au 14 décembre.

Les Gee-Gees s'améliorent et continuent leur voyage à Waterloo et Laurier


jeudi 20 novembre 2014

L’équipe féminine de basketball des Gee-Gees, qui mène la division nord des SUO, termine une série de quatre matchs sur la route, vendredi et samedi, alors qu’elles affronteront les Warriors de Waterloo et les Golden Hawks de Laurier.

Avec une moyenne de 82,8 points par match lors de leurs quatre premiers matchs, les Gee-Gees suivent Windsor, en tête du SIC dans cette catégorie, de près.

Les tirs, particulièrement les paniers de trois points, ont été importants pour les Gee-Gees lors de leurs trois victoires. Ottawa a effectué 43 tirs de la ligne de trois points, ce qui les place à égalité avec Calgary en tête du SIC, bien que les Dinos ont joué deux matchs de plus que les Gee-Gees. 

« Je crois que l’équipe se passe bien le ballon et on peut voir des améliorations considérables lors des dernières semaines sur les deux côtés du terrain quoique le travail se poursuit », dit l’entraineur-chef Andy Sparks. « On commence à se sentir plus en forme et il ne nous manque que quelques joueuses à présent. »

Avec l’absence prolongée des attaquantes Katherine Lemoine et Catherine Traer, les Gee-Gees ont eu besoin de bonnes performances de leurs gardes, et elles l’ont eu. Le taux de réussite de tirs de 60 pour cent de Krista Van Singerland la classe au septième rang national, Jen Stoqua se place au premier rang des SUO avec ses 15 paniers de trois points, Jen MacDonald mène l’équipe avec 16 points par match, et Sarah Besselink, étudiante de deuxième année, s’est démarquée avec dix points par match.

Sparks sait qu’il n’y a pas de soirées faciles dans les SUO même si cela peut paraitre ainsi des gradins. Après que les Gee-Gees ont vaincu l’Université Laurentienne par 40 points vendredi, les Voyageurs ont à leur tour battu Carleton (qui a éliminé l’Université d’Ottawa des séries éliminatoires la saison dernière) le jour suivant.

Waterloo a un début de saison difficile avec trois défaites contre Ryerson, Toronto et l’Université Queen’s et une seule victoire contre les Lions de York. Waterloo n’a toujours pas remporté un match à domicile. Les Warriors ont bien performé en défensive, menant les SUO avec 32 rebonds par match. Cela pourrait facilement être un facteur important en raison de la petite taille des joueuses des Gee-Gees.

La garde de quatrième année Marti Killeen est la seule à avoir une moyenne de points par match supérieure à dix. Elle a une moyenne de tir de 45 pour cent.

Les Golden Hawks de Laurier (3-1) accueilleront les Gee-Gees ce samedi. Les Hawks ont gagné trois matchs de suite et n’ont subi qu’une seule défaite contre Ryerson, 8e du SIC. Sparks a donc raison de croire que Laurier est une équipe proche du top dix du SIC.

Laurier est aussi une équipe qui profite des rebonds en plus d’exercer une pression sur son adversaire. Elle a bloqué cinq tirs par match, ce qui limite ses adversaires à une moyenne de paniers réussis de 31 par match. Ce sera certainement quelque chose à surveiller puisque les Gee-Gees sont une équipe qui lance beaucoup vers le panier.

Ne manquez rien de l’action à Waterloo et à Laurier sur OUA.tv dès 18h samedi et dimanche. 

Les Gee-Gees cherchent à se reprendre à domicile


jeudi 20 novembre 2014

L’équipe féminine de volleyball des Gee-Gees (5-2) affrontera les Lakers de Nipissing (3-4) et le Lions de York (4-3) cette fin de semaine à domicile, dans l’espoir de se venger des deux défaites subies plus tôt cette saison.

Les Gee-Gees espèrent tourner la page chez elles, et ce n’est pas la confiance qui manque. Avec cinq victoires consécutives, les Gee-Gees grimpent au classement avec un pourcentage d’attaques de 0,188 et d’excellents services avec une moyenne de 2,92 as par manche, soit le deuxième meilleur résultat du SIC.

« C’est un affrontement excitant pour nous cette fin de semaine, nous verrons si on pourra se racheter », a dit l’entraineur-chef des Gee-Gees Lionel Woods. « Notre plus grand objectif maintenant est de compétitionner. Je crois que nous performons mieux, plusieurs aspects de notre jeu vont bien et cette fin de semaine nous pourrons nous mettre à l’épreuve. »

Les Lions ont une moyenne de 12,35 attaques marquantes par manche, ce qui les classe troisièmes au classement du SIC. Ottawa les suit de près avec une moyenne de 11,24, alors que les Lakers de Nipissing ont une moyenne de 7,54, qui se trouve à être la deuxième pire au pays. York et Nipissing ont chacun perdu leurs deux derniers matchs et chercheront à se reprendre contre Ottawa cette fin de semaine.

« Les deux équipes arriveront en toute confiance, j’en suis certain », affirme Woods, « Elles nous ont battues la dernière fois, mais maintenant c’est à notre tour de performer et de reprendre ces deux points. »

Le match de samedi, contre Nipissing, et celui contre York, le dimanche, débuteront à 14 h au pavillon Montpetit et seront diffusés sur OUA.TV