Gee-Gees - Nouvelles

Les Gee-Gees cherchent à se reprendre lors du match rejouer contre McGill


jeudi 30 octobre 2014

Pour les Gee-Gees, le thème central de cette semaine, en préparation pour le match rejouer contre l’Université McGill, est la simplicité. Malgré leurs 2 buts inscrits à la dernière minute, les Gee-Gees n’ont pas réussi à surmonter un déficit de trois points et se sont inclinés 4-3 lors d’un match contre les Martlets au Complexe sportif Minto ce week-end.

« L’exécution rapide et meilleure est la clé du succès », a expliqué l’entraineur-chef des Gee-Gees Yanick Evola, au sujet des besoins de son équipe pour le match de ce weekend.

L’entraineur des Gee-Gees était satisfait de la performance générale de son équipe lors du match de dimanche après-midi, surtout qu’elle jouait contre la meilleure équipe au pays. Evola était impressionné par le jeu de transition des Gee-Gees mais il a souligné que des améliorations peuvent encore être apportées.

Le travail des gardiennes de but, Maude Levesque-Ryan (1re année) et Stéphanie Mercier (4e année), était réussi; ensemble, elles ont réaliser 58 arrêts sur 64 tirs au but, dont plusieurs arrêts de bonne qualité lors des deux matchs.

Le comptage de point d’Ottawa était bien partagé entre les joueuses au cours des trois premiers matchs de la saison. Douze joueuses ont inscrit au moins un point chacune. Les meneuses de l’équipe, Carol-Ann Upshall, Laurence Morissette, et Cynthia Whissell ont tous inscrit deux points chacune.

Evola croit que son équipe pourrait connaitre un plus grand succès en offensive. « Nous avions la possibilité de créer des occasions de marquer à quelques reprises, mais nous cherchions trop à impressionner », a ajouté Evola, « Cela ne passera pas avec une équipe comme McGill. »

Les Gee-Gees auront la chance de se reprendre dimanche après-midi à Montréal. Le match commencera à 15 h. 

Les Gee-Gees attendent la Compétition d'Ottawa avec impatience


jeudi 30 octobre 2014

L’équipe féminine et masculine de natation de l’Université d’Ottawa se prépare à accueillir la Compétition annuelle d’Ottawa, qui aura lieu le vendredi 31 octobre. Brock, Carleton, Laurentienne, Queen’s et Guelph seront au rendez-vous dans la capitale nationale où ils compétitionneront dans les 28 épreuves à l’horaire.

La compétition entre chacune des équipes des SUO est forte. Cependant, la rivalité entre les Gryphons de Guelph et les Gee-Gees est plus vivace. La saison dernière, les deux équipes ont lutté pour la 4e et 5e place.

« Les Gee-Gees prêteront une attention particulière aux Gryphons lors de cette compétition », a avoué l’entraineur-chef Dave Heinbuch. « Les deux équipes des Gee-Gees espèrent que leur amélioration en profondeur leur permettra de prendre de l’avance sur Guelph. »

Les Gee-Gees ont participé à la rencontre à trois de Laurentienne du week-end dernier. Les résultats combinés des deux équipes étaient supérieurs à ceux des Voyageurs et des Warriors.  Nicole Lachance, de l’équipe féminine de natation, et Montana Champagne, de celle masculine, ont tous deux atteint un temps de qualification de SIC.

Lachance a terminer l’épreuve de 800 m en style libre avec un temps de 9.00.68, soit 40 secondes plus tôt que ses adversaires. Champagne a obtenu le meilleur classement pour la nage individuelle sur 200 m. Il a terminé deuxième pour la nage individuelle sur 400 m; la première place a été remportée par Graeme Kemp de Waterloo.

L’équipe masculine, classée 3e, excellente dans les épreuves pour la nage individuelle et à la brasse. Les Gee-Gee Jose Baylon, Connor Mitchie et Robert Bonomo réussissent bien ces épreuves.

L'équipe féminine, classée 6e, devrait bien réussir les épreuves à demi distantes et celles en pleine distance. Eryn Weldon, classée 1re, a terminé première dans toutes les épreuves suivantes lors la rencontre à trois : nages individuelles de 200 et 400 mètres, 200 mètres à la brasse, 200 mètres quatre nages, le relais en style libre et 100 mètres papillon.

Les Gee-Gees seront prêts pour la première épreuve, qui aura lieu au pavillon Montpetit à 16 h 30.

Les Gee-Gees disputeront un match contre Laurier au tournoi de la finale à quatre des SUO


jeudi 30 octobre 2014

L’équipe féminine de soccer participera au tournoi de la finale à quatre des SUO pour la 17e fois dans l’histoire du programme. Cette année, le tournoi aura lieu au stade Ron Joyce de McMaster. Le premier match des Gee-Gees, lors duquel elles joueront contre les Golden Hawks de Laurier, commencera à 12 h 30, samedi.

Le match sera diffusé sur OUA.tv et en direct sur Rogers, poste 22, à Ottawa; gracieuseté du poste 14 à Hamilton.

Ottawa, classé 1er du top 10 de SIC, est en tête de la division est des SUO en se début de tournoi. UOIT et Ottawa seront des représentants de la division est lors de ce tournoi. Laurier, dont la fiche est de 12-1-3 en saison régulière, est classé au 2e rang des la division ouest des SUO. Le premier rang de cette division est occupé par les Mustangs de Western. 

Ottawa et Laurier, classé 4e du top 10 de SIC, sont des rivaux de longue date de ces finales à quatre des SUO : tous deux ont battu le record en remportant sept championnats chacun. Laurier est champion en défensive; cependant, Ottawa les a vaincus lors du championnat en 2013. De plus, six joueuses, de chacune de ces deux équipes, ont été nommées sur l’équipe étoile des SUO.

« Dans le passé, c’était toujours des matchs serrés », a mentionné l’entraineur des Gee-Gees, Steve Johnson. « Je crois que l’équipe était très contente d’avoir surpassé Queen’s. En tant qu’équipe, nous étions bons lors de la première demie, mais l’on manquait de confiance en deuxième demie », a-t-il noté quant à la victoire 1-0 du quart de final contre Queen’s, une équipe habituée aux séries éliminatoires.

Laurier a remporté deux victoires, 12-0 et 11-0, sur Algoma durant la saison régulière. Ottawa a toutefois inscrit un total de six points de plus que les Hawks, durant la saison régulière.

Tous deux ont permis neuf buts en 16 matchs. L’avant de 4e année, Emily Brown, a mené l’attaque des Hacks. Elle a marqué un total de 21 buts puis est la meilleure marqueuse des SUO et de SIC.

« Elle réussit à bien se positionner sur le terrain; son efficacité est également bonne », a mentionné Johnson. « Elle est une joueuse dangereuse, mais nous ne pouvons pas que nous concentrer sur elle. Leur demie est aussi très bonne. »

Le gagnant de samedi disputera la partie du championnat de SUO, contre le vainqueur du match entre l'IUTO et Western, à 15 heures le dimanche 2 novembre. Le match pour la médaille de bronze commencera à 10 h dimanche. Les trois meilleures équipes du tournoi avanceront au championnat de SIC à Laval (QC), la semaine prochaine.

Les Gee-Gees se déplaceront à Windsor pour disputer un match contre les Lancers


jeudi 30 octobre 2014

Pour la deuxième fois cette année, les Gee-Gees voyageront au bout de la 401 pour jouer un match contre les Lancers de Windsor. Mais cette fois-ci, ils disputeront le match dans l’espoir d’obtenir leur place dans la demi-finale des SUO. Les deux équipes avaient fait concurrence plus tôt ce mois-ci; Windsor avait remporté le match 39-29. Après avoir remportés le match de la 9e semaine contre l’invincible McMaster, les Gee-Gees se sont mérité une place dans les séries éliminatoires. Ils sont confiant face à leur participation dans le quart de finale des SUO, qui aura lieu samedi après-midi.

« Je savais que nous allions nous rendre jusqu’ici », a dit l'entraîneur-chef, Jamie Barresi de son équipe, qui travaille fort en préparation pour le quart de finale. « J’espère que les gars auront confiance en eux et qu’ils garderont le désir profond d’en sortir vainqueur. Je suis un peu déçue parce que nous aurions pu avoir plus de victoires, mais nous n’en avons pas. Nous aurons cela sur le cœur samedi et ce ne devrait pas être le cas. »

Les Lancers, qui avaient un début prometteur de 4-0, participeront aux séries éliminatoires, même s’ils ont perdu trois de leurs quatre derniers matchs. Ils n’ont remporté aucun match contre des adversaires, qui occupaient des rangs supérieurs à le leur. C’était le contraire pour les Gee-Gees : malgré leur début moindre de 2-2; ils ont terminé la saison en force. Ils ont remporté trois de leurs quatre derniers matchs. La fiche finale de la saison régulière des Gee-Gees est de 2-2 alors que celle de Windsor et de 3-1.

En route pour la septième fois cette année,  les Gee-Gees verront leur voyage à Windsor comme étant une expérience d'apprentissage précieuse

« Nous avions fait face à quelques problèmes, la dernière fois que nous avions disputés un match à Windsor », dit Barresi. « Plusieurs partisans sportifs nous offrent du soutien, mais un certain nombre de choses se sont passées. Cela est derrière nous maintenant. Nous serons mieux préparés cette fois. »

La défensive des Lancers leur avait donné toutes sortes d'ennuis lors de ce match : ils ont sacker Derek Wendel cinq fois puis ont réussi deux interceptions. Ils ont également contrôlé la course offensive des  Gee-Gees, leur permettant seulement 3,9 verges par course.

La défensive des Gee-Gees a cumulé 19 sacs cette saison et cherchera à faire sentir leur présence sur le terrain en s’attaquant à Austin Kennedy, afin de l’empêcher de battre le record de sa carrière de SIC en passe de touchés.

« L'exécution du plan est l’élément clé pour la réussite. Je ne crois pas que les gars seront nerveux, ils veulent tout simplement jouer. Je dis toujours: 'c’est une question de travail d’équipe. Il n'a pas d'importance qui de nous joue, ne faites qu’exécutez le plan et soyez préparé’. »

L'offensive des Gee-Gees a bien déplacé le ballon cette saison. En conséquence, ils ont fini deuxièmes pour leur accumulation de verges totales. En outre, ils ont connu du succès en déplaçant le ballon dans la zone payante : ils ont marqué à 91 pour cent du temps. Même si l’équipe n’arrivait pas à marquer dans la zone de buts, le botteur Lewis Ward jouait de façon exceptionnelle. Il a notamment gardé le meilleur pour la fin de la saison régulière : il a réussi 5 bottés de placement pour 5 essais puis a inscrit un total de 18 points lors du match le weekend dernier.

Les Gee-Gees souhaitent surtout être plus efficaces et puis avoir une meilleure performance, que celle donnée lors de leur dernière rencontre avec Windsor, en début de match. « Il est très important que nous partions du bon pied à chaque match. L’endurance au long des quatre quarts sera critique pour nous. »

Le match de samedi sera diffusé sur OUA.tv

Première participation des Gee-Gees au tournoi national


jeudi 30 octobre 2014

Elles ont battu des records avec leur fiche 7-0 pour la saison régulière, ont vaincu leurs adversaires en séries éliminatoires, et se sont mérité le titre de champions du RSEQ. Les joueuses de l’équipe féminine de rugby des Gee-Gees sont présentement à Guelph, Ontario, où se tient le tournoi national, lors duquel les équipes concourront pour le trophée Monilex et le titre de Champions de SIC. C’est la première fois que les Gee-Gees feront concurrence avec des équipes qui ne sont pas du RSEQ lors de séries éliminatoires.

Le tirage, les groupes et l’horaire du tournoi ont été dévoilés par SIC lundi. Le tournoi commencera le jeudi 30 octobre. Le groupe A sera formé les gagnants du championnat de l’an dernier, les Pandas d’Alberta (1er), les X-Women de St. Francis Xavier (4e) et les Mustangs de Western (6e). Le groupe B sera formé des Maraudeurs de McMaster (2e), les Gee-Gees d’Ottawa (3e) et les Gryphons de Guelph (5e), qui seront les hôtes de ce tournoi pour la première fois dans l’histoire du programme.

« Je pense que nous serons considérés comme étant une équipe qui sera facile à vaincre à chaque match dans lequel nous participerons lors de ce tournoi. Même avec les résultats de notre fiche cette saison. Je ne crois pas que nous serons prises au sérieux, car c’est la première fois que nous jouerons au niveau international, qui n’est pas une chose mauvaise à proprement dit. On n’a rien à perdre. Cela nous donne la chance de surprendre », a mentionné Jen Boyd, l’entraineur des Gee-Gees, mardi après-midi.

Le gris et grenat feront concurrence avec de nouvelles équipes et seront forcer à sortir de leur zone de confort. Ottawa sera la seule équipe qui participera à son premier tournoi à l’échelle nationale. Elles devront maintenir une bonne endurance, car elles disputeront trois matchs en quelques jours; alors qu’elles ont joué en moyenne un match par semaine lors de la saison régulière.

« Jouer autant de matchs [en si peu de temps] sera un défi pour notre équipe, qui n’en a pas l’habitude. Il sera important que nous gardions notre concentration afin que toute joueuse fasse ce qu’elle a à faire lors de chaque match. Heureusement pour nous, certaines de nos joueuses faisaient partie d’Équipe Québec cet été. Leur horaire de match ressemblait à celle de ce tournoi », a ajouté Boyd.

Anitta Martignago, Ally MacCormack, Irene Patrionos, Erin Van Gulik et Ashley Strike faisaient partie d’Équipe Québec pour la première fois cet été. Les joueuses profiteront de leur expérience acquise par l’entremise d’Équipe Québec, lors des matchs ce week-end.

« Je pense que notre habileté à distribuer le ballon nous aidera à vaincre ces équipes de haut calibre. Nous serons une des plus petites équipes qui participera au tournoi. Mais, nous sommes rapides et agiles, ce qui sera à notre avantage », a déclaré Patrinos. « Jouer contre les meilleures joueuses du pays nous oubliera à être plus vigilante lors des matchs. Vous donnez une bonne performance, car c’est ce qu’on attend de vous. Aussi, parce que vous savez que la joueuse à côté de vous le fera. »

Les Pandas de l'Alberta ont été une force dans le tournoi national au cours des dernières années; elles ont remporté leur sixième titre national la saison dernière. Les X-Women de St. Francis Xavier ont également été une menace après avoir remporté le trophée Monilex trois fois depuis 2006, plus récemment en 2012. Les Marauders de McMaster sera la seule autre équipe n’ayant jamais remporté un titre national.

Chaque équipe jouera contre les équipes de leur groupe. Les vainqueurs seront qualifiés pour la finale, qui aura lieu dimanche à 14 h. Le premier match des Gee-Gees aura lieu le vendredi à 13 h 30 contre l’équipe qui aura remporté le match entre McMaster et Guelph de jeudi.

L’horaire complet peut être consulté en cliquant sur ce lien. Tous les matchs peuvent être visionnés au CIS-SIC.ca.

Les Gee-Gees cherchent à se reprendre lors du match rejouer contre McGill


jeudi 30 octobre 2014

Pour les Gee-Gees, le thème central de cette semaine, en préparation pour le match rejouer contre l’Université McGill, est la simplicité. Malgré leurs 2 buts inscrits à la dernière minute, les Gee-Gees n’ont pas réussi à surmonter un déficit de trois points et se sont inclinés 4-3 lors d’un match contre les Martlets au Complexe sportif Minto ce week-end.

« L’exécution rapide et meilleure est la clé du succès », a expliqué l’entraineur-chef des Gee-Gees Yanick Evola, au sujet des besoins de son équipe pour le match de ce weekend.

L’entraineur des Gee-Gees était satisfait de la performance générale de son équipe lors du match de dimanche après-midi, surtout qu’elle jouait contre la meilleure équipe au pays. Evola était impressionné par le jeu de transition des Gee-Gees mais il a souligné que des améliorations peuvent encore être apportées.

Le travail des gardiennes de but, Maude Levesque-Ryan (1re année) et Stéphanie Mercier (4e année), était réussi; ensemble, elles ont réaliser 58 arrêts sur 64 tirs au but, dont plusieurs arrêts de bonne qualité lors des deux matchs.

Le comptage de point d’Ottawa était bien partagé entre les joueuses au cours des trois premiers matchs de la saison. Douze joueuses ont inscrit au moins un point chacune. Les meneuses de l’équipe, Carol-Ann Upshall, Laurence Morissette, et Cynthia Whissell ont tous inscrit deux points chacune.

Evola croit que son équipe pourrait connaitre un plus grand succès en offensive. « Nous avions la possibilité de créer des occasions de marquer à quelques reprises, mais nous cherchions trop à impressionner », a ajouté Evola, « Cela ne passera pas avec une équipe comme McGill. »

Les Gee-Gees auront la chance de se reprendre dimanche après-midi à Montréal. Le match commencera à 15 h.