Gee-Gees - Nouvelles

Un dernier match que les Gee-Gees doivent gagner


jeudi 23 octobre 2014

Il suffit d’une victoire pour voir ce qui arrivera aux Gee-Gees de l’Université d’Ottawa lors de cette dernière semaine de saison des SUO. Ils affronteront l’équipe invaincue des Marauders de McMaster ce samedi. 

L’Université d’Ottawa est une des trois équipes qui se battent pour une place en séries éliminatoires ayant une fiche de 4-3, tout comme Carleton et Laurier.

« Je leur ai dit de s’y amuser », a mentionné l’entraîneur Jamie Barresi. « C’est supposément la meilleure équipe des SUO. C’est une bonne équipe, et il faut le voir ainsi. »

Avec une saison de huit matchs, il y a inévitablement de nombreux scénarios décisifs pour les séries. Les Gee-Gees sont impliqués dans sept des 15 scénarios de bris d’égalité. Avec une victoire ce samedi, ils pourraient se classer entre la quatrième et la sixième place avec l’aide des autres équipes, mais ils pourraient tout de même manquer les séries éliminatoires si Waterloo, Carleton et Western gagnent tous. Ottawa ne peut pas avancer en séries avec une défaite.

Les Gee-Gees ont pu profiter d’une semaine de repos afin de se préparer pour le match de samedi. L’équipe vient de subir une défaite contre les Lancers de Windsor, alors qu’ils se sont fait devancer par 23 points lors du deuxième quart et qu’ils n’ont pu combler ce retard par la suite. Ce match est loin derrière, maintenant qu’il ne reste que les Marauders entre eux et une place en séries.

Cette victoire ne sera pas facile contre les Marauders classés troisième du SIC. Mais les Gee-Gees restent optimistes et ne penseront pas à la fiche de McMaster.

« Il y a beaucoup de choses à exploiter », a ajouté Barresi sur les Marauders. « Ils sont très bien encadrés. Mais en regardant les films minutieusement, on remarque différentes choses. Il faudra exécuter nos jeux avec précision. Nous aurons à communiquer. Ils nous donneront des chances si on se prépare bien. »

« C’était très utile d’avoir une semaine de repos afin de mieux nous préparer. Ils sont en pleine période d’examens donc ils avaient besoin de repos. Quelques-uns de nos gars sont un peu blessés, donc ça leur a permis de s’en remettre. »

La défensive de McMaster qui n’a accordé que 104 points, le plus petit nombre dans les SUO, est spécialiste des revirements. Ils ont intercepté les quarts-arrière dix fois déjà. Ils tenteront sans doute de limiter le jeu robuste d’Ottawa qui obtient en moyenne 222 verges au sol par match. McMaster n’en accorde habituellement que 123 par match. Sa défensive contre la passe a alloué en moyenne 201 verges par match à ses adversaires et a réalisé 19 sacs.

Les deux quarts-arrière, Derek Wendel d’Ottawa et Marshall Ferguson de McMaster, ont des fiches comparables. Les deux ont presque 2000 verges de passe cette saison, alors que Ferguson a lancé 14 passes de touché et subi six interceptions sur 149 passes. Wendel a lancé 15 passes de touché et il a été intercepté sept fois en sur 148 passes complétées.

Les billets sont disponibles en ligne à University Tickets et le match sera diffusé sur OUA.tv.

L'équipe masculine de basketball se prépare pour le tournoi Jack Donohue


jeudi 23 octobre 2014

L’équipe masculine de basketball de l’Université d’Ottawa connaît une bonne saison jusqu’à présent et elle cherchera à garder ce rythme lors du 40e tournoi Jack Donohue cette fin de semaine au pavillon Monpetit. Ça sera la première fois depuis les affrontements contre la NCAA de la mi-août que les partisans des Gee-Gees auront la chance de voir leur équipe en action. Les Gee-Gees ont affronté des adversaires féroces du sud; c’est-à-dire l’Université de l’Indiana, l’Université du Vermont, l’Université de Chicago-Illinois et l’Université de Memphis. Le gris et grenat a surpris tout le monde en remportant ses premiers trois matchs et en perdant contre les Tigres de Memphis.

«Pour la première fois, nous avons amorcé les matchs contre NCAA avec la mentalité que nous allions tout remporter. Le fait que nous étions capables de commencer avec trois victoires consécutives était un exploit dont je suis fier. Ça montre qu’on peut aller tête à tête avec non seulement des équipes américaines, mais aussi avec les meilleures équipes canadiennes », a dit l’entraîneur-chef James Derouin.

Les Gee-Gees ont joué la fin de semaine dernière au tournoi annuel de pré-saison de l’Université McGill, la Classique Redbird. Les Gee-Gees ont remporté le titre de champions en plus de gagner contre les Redmen de McGill, les Badgers de Brock et les Xmen de St. Francis de Xavier; c’est-à-dire toutes les autres équipes participantes à ce tournoi. Johnny Berhanemeskel a remporté le titre de joueur le plus utile avec une moyenne de 23.6 points par match et 9 paniers de trois points en 16 tentatives malgré un temps limité de jeu cette fin de semaine. 

« C’est important de ne pas gaspiller ces tournois, car ils nous servent de préparation. Nous avons travaillé fort lors de nos pratiques et il est important de voir comment ce travail se manifeste lors des situations de match », a mentionné Berhanemeskel.  « Il est important de corriger ce qui peut l’être en pré-saison parce qu’on veut voir autant de lacunes possibles afin qu’elles ne demeurent pas problématiques lors de la saison régulière. »

L’Université d’Ottawa se prépare donc à être hôte du tournoi Jack Donohue. Elle espère répéter le résultat de l’an dernier où les joueurs ont remporté le tournoi avec trois victoires consécutives. Les équipes participantes à ce tournoi seront le Varsity Blues de Toronto, les Gaiters de Bishop’s, qui ont gagné le tournoi en 2012, et l’équipe de troisième division du programme du NCAA celle de l’Institut polytechnique de Worcester qui, pour sa part, participe au tournoi pour la première fois cette année.

Ottawa aura un alignement partant similaire à celui de l’année passée, mené par les étudiants de cinquième année, Gabriel Gonthier-Dubue et Johnny Berhanesmeskel. Vikas Gill et Mike L’African, étudiants de quatrième année, feront aussi partie de l’alignement partant tout comme Caleb Agada, de troisième année, qui occupera la dernière place pour les Gee-Gees. Alex Ratte, étudiant-athlète étoile des SUO, ne sera pas disponible pour commencer la saison en raison d’une blessure.

« Il me semble que la pré-saison a été longue cette année et j’ai hâte de commencer la saison régulière. Cela dit, il nous reste du pain sur la planche avant d’atteindre nos objectifs et d’arriver exactement où on veut être » a indiqué le pivot partant Gabriel Gonthier-Dubue. « Maintenant, il faut continuer à travailler fort en attendant  ce tournoi et jouer comme si chaque match comptait parce qu’en réalité on peut apprendre quelque chose à chaque fois. »

En raison de leur bonne performance lors de la pré-saison, les recrues Brandon Robinson et Mackenzie Morrison auront la possibilité de jouer quelques minutes cette saison d’autant plus qu’ils complètent bien l’équipe.  Finalement l’équipe sera complétée par les joueurs de troisième année Mehdi Tihani, Moe Ismail, Matt Nelson et Matt Plunkett.

« Le fait que nous ayons une équipe expérimentée sera un avantage cette année. Ils ont bien joué pour nous l'année dernière, mais cette saison, ils sont dans leur troisième année et nous nous attendons à ce qu’ils jouent bien. Ils ont déjà participé à deux championnats nationaux, des expériences qu’on ne peut simplement pas simuler », a ajouté Derouin. « Somme toute, je suis très content de la manière dont l’équipe s’est formée et a performé lors de la pré-saison. Si nous voulons être champions au niveau national, nous devons travailler à nous améliorer quotidiennement et à corriger nos lacunes. »

Le premier match des Gee-Gees aura lieu vendredi à 18 h contre l’IPW au pavillon Montetit. Les Varsity Blues de Toronto et  les Gaiters de Bishop s’affronteront à 20h.

L’horaire complet du tournoi ainsi que la vente des billets est disponible sur la page du tournoi.

MISE À JOUR : changement aux horaires de basketball


jeudi 23 octobre 2014

Le tournoi de basketball masculin Jack Donohue qui aura lieu ce week-end se tiendra sans la présence du WPI, une école préparatoire américaine qui a décidé d’annuler son voyage en raison des évènements survenus à Ottawa mercredi. Voici le nouvel horaire du tournoi :

Vendredi – 20 h – Bishop’s c. Toronto
Samedi – 19 h – Ottawa c. Bishop’s (diffusé sur OUA.tv)
Dimanche – 12 h – Ottawa c. Toronto (diffusé sur OUA.tv)

De plus, l’équipe féminine de basketball a annulé son voyage au sud de la frontière ce week-end. Les mesures de confinement mises en place sur le campus mercredi qui ont forcé l’Université à remettre des examens ont mené à l’annulation des matchs contre le collège Iona de New York et le collège Felicia, situé au New Jersey.

Toutes les autres parties à l’horaire auront lieu comme prévu.

Les Gee-Gees remportent des honneurs du RSEQ


jeudi 23 octobre 2014

Quatre joueuses de l’équipe féminine de rugby ont été récompensées par le RSEQ ce jeudi, alors que les joueuses étoiles et les récipiendaires des prix majeurs ont été annoncées. L’entraineuse-chef Jennifer Boyd a été nommée Entraineuse de l’année de la ligue et Afton Maisonnneuve a reçu le prix de la ligue pour son leadership et son engagement social.

La joueuse de troisième ligne de cinquième année Allison MacCormack a obtenu son quatrième titre d’étoile du RSEQ, un record pour une joueuse des Gee-Gees. Après avoir pris une pause durant l’année 2013, MacCormack, originaire d’Orangeville en Ontario, a été une vétérane importante pour Ottawa dans sa saison parfaite. Elle a obtenu un essai cette saison.

La demi de mêlée de quatrième année Erin van Gulik a été nommée étoile pour la première fois après une excellente saison à la tête de l’attaque du gris et grenat. Van Gulik a marqué trois essais et a aidé l’offensive à terminer au deuxième rang du RSEQ avec une moyenne de 35 points par partie.

Le prix du leadership et l’engagement social a été remis à Maisonneuve, qui occupe le poste de joueuse de deuxième ligne, à sa deuxième saison avec le gris et grenat. La joueuse native d’Ottawa a décidé de joindre l’équipe de rugby après avoir été acceptée dans le programme de droit civil à l’université. Avant de retourner à l’école, Maisonneuve travaillait au Casino du Lac-Leamy, où elle a commencé à amasser des fonds. Durant quatre ans, Maisonneuve a fait partie de l’équipe de cinq cyclistes du casino qui a amassé 11 000 $ pour participer au Grand défi Pierre Lavoie, un marathon de trois jours et de 400 kilomètres. La cause était l’acidose lactique, une maladie génétique qui affecte les enfants. De plus, elle a été entraineuse bénévole au centre d’entrainement pour employés du casino, elle a organisé des collectes d’aliments et elle a travaillé avec un refuge pour femmes de Gatineau.

Finalement, l’entraineuse-chef Jen Boyd a remporté le titre d’entraineuse de l’année à sa deuxième saison à l’Université d’Ottawa. Elle a mené Ottawa au sommet du classement du RSEQ en inculquant une mentalité défensive à son équipe, ce qui a permis aux Gee-Gees de réaliser deux blanchissages et de limiter leurs adversaires à moins de dix points à trois occasions. L’Université d’Ottawa a conservé une fiche de 7-0 en saison régulière et a réussi une première saison parfaite dans l’histoire du programme. L’année dernière, sous les ordres de Boyd, l’équipe avait terminé l’année avec un dossier de 5-2. Avant de commencer sa carrière d’entraineuse, Boyd a mérité le titre d’étoile du RSEQ en 1998 alors qu’elle portait l’uniforme du gris et grenat.

Les Gee-Gees accueilleront les Stingers en finale du RSEQ


jeudi 23 octobre 2014

Après avoir vaincu les Marltets de McGill le week-end dernier, l’équipe féminine de rugby des Gee-Gees de l’Université d’Ottawa accueillera pour la première fois de son histoire la finale du RSEQ. Elle tentera du même coup de remporter sa première bannière de championnat et son premier laissez-passer pour le championnat national. Ce ne sera toutefois pas facile puisque les Stingers de Concordia chercheront à mettre fin à la saison parfaite des Gee-Gees.

Concordia s’est qualifiée pour la finale en éliminant le Rouge et Or de Laval 30-19 le week-end dernier. Les Gee-Gees auront un défi différent contre les Stingers puisqu’elles sont plus robustes que les petites joueuses du Rouge et Or. L’Université d’Ottawa devra se concentrer sur le jeu au centre du terrain de Concordia, qui semble tenter de percer le centre du terrain plutôt que de courir vers les lignes de côté.

« Nous savons ce qu’elles peuvent faire. Leur équipe est très dangereuse et elles sont une puissance de la ligue depuis plusieurs années. Nous connaissons le type d’offensive qu’elles utilisent, en tentant de courir dans le centre du terrain, alors nous ferons les ajustements nécessaires en défensives pour être prêtes pour le week-end », a indiqué l’entraineuse-chef Jen Boyd.

Irene Patrinos et Danielle Erdelyi ont joué des rôles importants tout au long de la saison et lors des séries éliminatoires et elles devront continuer à dominer en attaque. Irene Patrinos a été nommée joueuse de la semaine du SIC grâce è ses excellentes performances la semaine dernière contre McGill. Elle avait alors inscrit 18 points pour le gris et grenat.

« La chose sur laquelle je me concentre le plus en vue de ce match est d’être une menace avec le ballon », a indiqué Patrinos. « Chaque fois que nous courrons avec le ballon, c’est avec l’intention de marquer. Notre équipe est toujours dans l’état d’esprit de s’améliorer lors de chaque match que nous jouons. Plus les séries avancent, plus nous devons travailler fort, plus fort qu’en saison régulière. Nous ne voulons pas seulement être bonnes, nous voulons être excellentes dans tout ce que nous faisons. »

« Toutes les joueuses doivent rester concentrées sur leur travail et sur ce qu’elles doivent faire sur le terrain pour remporter le match », a commenté Boyd. « Ce match ne sera pas comme les autres. Nous le savons parce que ça peut passer ou casser et la suite de notre saison en dépend. Nous savons que Concordia sera une meilleure équipe que la dernière fois que nous l’avons affrontée, alors nous nous préparons à ça. »

Ottawa accueillera Concordia le samedi 25 octobre à 16 h 30 au terrain Matt Anthony. Les billets sont disponibles en ligne sur University Tickets.

Un dernier match que les Gee-Gees doivent gagner


jeudi 23 octobre 2014

Il suffit d’une victoire pour voir ce qui arrivera aux Gee-Gees de l’Université d’Ottawa lors de cette dernière semaine de saison des SUO. Ils affronteront l’équipe invaincue des Marauders de McMaster ce samedi. 

L’Université d’Ottawa est une des trois équipes qui se battent pour une place en séries éliminatoires ayant une fiche de 4-3, tout comme Carleton et Laurier.

« Je leur ai dit de s’y amuser », a mentionné l’entraîneur Jamie Barresi. « C’est supposément la meilleure équipe des SUO. C’est une bonne équipe, et il faut le voir ainsi. »

Avec une saison de huit matchs, il y a inévitablement de nombreux scénarios décisifs pour les séries. Les Gee-Gees sont impliqués dans sept des 15 scénarios de bris d’égalité. Avec une victoire ce samedi, ils pourraient se classer entre la quatrième et la sixième place avec l’aide des autres équipes, mais ils pourraient tout de même manquer les séries éliminatoires si Waterloo, Carleton et Western gagnent tous. Ottawa ne peut pas avancer en séries avec une défaite.

Les Gee-Gees ont pu profiter d’une semaine de repos afin de se préparer pour le match de samedi. L’équipe vient de subir une défaite contre les Lancers de Windsor, alors qu’ils se sont fait devancer par 23 points lors du deuxième quart et qu’ils n’ont pu combler ce retard par la suite. Ce match est loin derrière, maintenant qu’il ne reste que les Marauders entre eux et une place en séries.

Cette victoire ne sera pas facile contre les Marauders classés troisième du SIC. Mais les Gee-Gees restent optimistes et ne penseront pas à la fiche de McMaster.

« Il y a beaucoup de choses à exploiter », a ajouté Barresi sur les Marauders. « Ils sont très bien encadrés. Mais en regardant les films minutieusement, on remarque différentes choses. Il faudra exécuter nos jeux avec précision. Nous aurons à communiquer. Ils nous donneront des chances si on se prépare bien. »

« C’était très utile d’avoir une semaine de repos afin de mieux nous préparer. Ils sont en pleine période d’examens donc ils avaient besoin de repos. Quelques-uns de nos gars sont un peu blessés, donc ça leur a permis de s’en remettre. »

La défensive de McMaster qui n’a accordé que 104 points, le plus petit nombre dans les SUO, est spécialiste des revirements. Ils ont intercepté les quarts-arrière dix fois déjà. Ils tenteront sans doute de limiter le jeu robuste d’Ottawa qui obtient en moyenne 222 verges au sol par match. McMaster n’en accorde habituellement que 123 par match. Sa défensive contre la passe a alloué en moyenne 201 verges par match à ses adversaires et a réalisé 19 sacs.

Les deux quarts-arrière, Derek Wendel d’Ottawa et Marshall Ferguson de McMaster, ont des fiches comparables. Les deux ont presque 2000 verges de passe cette saison, alors que Ferguson a lancé 14 passes de touché et subi six interceptions sur 149 passes. Wendel a lancé 15 passes de touché et il a été intercepté sept fois en sur 148 passes complétées.

Les billets sont disponibles en ligne à University Tickets et le match sera diffusé sur OUA.tv.